1804

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/05/2017

LE NOUVEAU DEFI DE SEQUANA : DESPUJOLS GRAND SPORT 1960

 

DESPUJOLS 3 SEQUAN209.jpg

 

 

DSCN5538.JPG

Samedi 13 mai une foule d'adhérents de Sequana se pressait sur les berges de Seine pour découvrir le nouveau grand défi de l'association : le lancement d'une restauration de deux ans par les bénévoles d'un canot à moteur Despujols Grand Sport de 1960.

Une petite révolution compte-tenu du caractère et de l'ancienneté de ce bateau mais surtout une gageure en raison de la rareté de cette production haut de gamme moins connue que Riva dont la production perdure.

20170513_171500.jpg

Monsieur Jean-Jack Gardais, président de Sequana au micro devant Madame Laurence Malcorpi, vice-présidente de Sequana, Monsieur Ghislain Fournier, maire de Chatou et conseiller départemental.

20170513_171814.jpg

Trois acteurs du patrimoine local, de gauche à droite, Madame Daniélou, présidente d'Arts et Chiffons qui recréé les costumes d'époque, Monsieur Atkins, maire-adjoint à l'urbanisme initiateur de l'opération d'inventaire du patrimoine architectural pour le PLU, Madame Davy, présidente des Amis de la Maison Fournaise.

Les archives de la société ayant disparu, c'est un travail de fourmi dans plusieurs pays d'Europe et aux Etats-Unis qui a été fourni par Sequana et son président Monsieur Jean-Jack Gardais pour permettre la reconstitution préventive d'un tel chantier sans aucun plan disponible. Une maquette graphique tirée des logiciels utilisés pour les recherches archéologiques a donné le plan que vous voyez en introduction.

DESPUJOLS SEQUAN206.jpg

Documentation Sequana

 

Les ateliers Despujols furent le fruit d'un français audacieux : Monsieur Jean Victor Despujols, né le 1er juin 1879 à Saint-Martin dans la commune de Pessac en Gironde et mort à Paris le 30 avril 1955 , domicilié 129 avenue Malakoff dans le 16 arrondissement de Paris.

DESPUJOLS 2.jpg

M_Despujols___[photographie_de_[___]Agence_de_btv1b9018891n.JPEG

M.Victor Despujols en 1909 - cliché de l'Agence Meurisse- Gallica

14-3-13_Asnières_baptême_du_Sigma_[___]Agence_Rol_btv1b6924344v.jpg

Le baptême par l'abbé Gabriel Palmer du Sigma IV Despujols le 14 mars 1913 aux chantiers Despujols d'Asnières - Victor Despujols est penché à l'extrême gauche - cliché Agence Rol - Gallica

17-3-14_Neuilly_canot_Despujols_[trois_[___]Agence_Rol_btv1b6929070v.JPEG

Monsieur Despujols sur l'un de ses canots sur la Seine le long de l'Ile de la Jatte (la main sur son béret) le 17 mars 1914 - cliché Agence Rol - Gallica

Il fut fait Chevalier de la Légion d'Honneur par décret du 10 août 1922 sur rapport du ministre des Colonies, un rapport qui mérite d'être cité tant le nom de Despujols, naguère associé au génie français, est aujourd'hui oublié :

"fondateur en 1904 de la maison de constructions navales V. Despujols. Il s'est spécialisé dans la construction de bateaux automobiles qui ont obtenu les plus grands succès. Monsieur Despujols a exécuté pour le ministère des Colonies et pour diverses colonies différents types de vedettes automobiles et canots à grande vitesse (...)

La maison Despujols est connue dans le monde entier comme la principale et la plus importante firme française de constructions navales automobiles et à voile. A exporté aux colonies et à l'étranger plus de 4 millions de bateaux au cours des années 1919 et 1920." 

Victor Despujols était également président de la Chambre Syndicale de la Navigation Automobile d'Arcachon. Sur rapport du ministère de la France d'Outre-Mer, il fut élevé au grade d'Officier de la Légion d'Honneur par décret du 13 février 1952.

20170513_171558.jpg

La carcasse du bateau à reconstruire dans laquelle viendra se loger un moteur V8 de 177 chevaux illustre le défi, à droite Monsieur Fournier, maire de Chatou.

Une souscription de Sequana soutenue par la Fondation du Patrimoine est lancée pour remettre en vie ce monument du nautisme national lequel nécessite pas moins de 23.500 euros de travaux selon l'expertise de l'association.

Des bienfaiteurs se sont manifestés : Monsieur Alain Gournac, sénateur des Yvelines, qui a délivré un magnifique discours de soutien à l'attention de Sequana rappelant notamment l'attrait du catovien André Derain non seulement pour la peinture mais les automobiles Bugatti, a débloqué des fonds sur la réserve parlementaire. Le Crédit Agricole de Croissy, régulièrement investi dans les projets patrimoniaux, par la voie de Monsieur Becquet, a quant à lui inauguré la souscription avec un chèque de 5.000 euros.

Nous ne pouvons à notre tour qu'encourager tous nos lecteurs à contribuer à la réalisation de ce chantier en souscrivant des dons acceptés à partir de 10 euros par chèque à:

Association SEQUANA,

La Gare d'Eau

2 Quai Philippe Watier

Ile des Impressionnistes

78400 Chatou - France

E-mail : contact@sequana.org. 

Une réduction de l'impôt sur le revenu à hauteur de 66% du don dans la limite de 20% du revenu imposable bénéficiera aux souscripteurs de même que diverses contreparties selon la hauteur du montant du don (courrier, foulard, visite, sortie en bateau...).

Un seul mot d'ordre :

SOUSCRIVEZ !

DSCN5535.JPG

DSCN5539.JPG

L'association Chatou Notre Ville ne peut que réaffirmer son soutien à une politique patrimoniale ambitieuse pour Chatou, ville dépositaire d'un patrimoine historique, architectural et artistique considérable ainsi qu'aux bénévoles passionnés sans lesquels la majeure partie de notre patrimoine aurait cessé de vivre depuis longtemps.

LOCO DU PATRIMOINE 3.jpg

08/05/2017

VICTOIRE DU 8 MAI 1945 : HOMMAGE A NOS ALLIES BRITANNIQUES - UN TEMOIGNAGE CATOVIEN

SUR LE FRONT EN 1939.jpg

Quelque part sur le front pendant la Drôle de Guerre en décembre 1939 - reportage "Le Miroir" n°18

King_George_VI_and_Queen_Elizabeth_acknowledge_the_crowds_at_Toronto_City_Hall_during_the_1939_Royal_Tour_of_Canada.jpg

Le roi Georges VI et son épouse Elisabeth, un drapeau dans la résistance à Hitler. 

DRAPEAU ANGLAIS.jpg

GEORGES VI TENUE MAL RAF.jpg

Le Roi Georges VI en tenue de maréchal de la Royal Air Force. Churchill, la famille royale britannique et la Royal Air Force formèrent un môle de résistance irréductible à Hitler qui enregistra ses premières déconvenues face à l'Angleterre et dut revoir à la baisse ses projets d'hégémonie sur l'Europe.

CHURCHILL RHIN201.jpg

Le premier ministre Winston Churchill accompagné du maréchal Montgomery traversant le Rhin dans une embarcation de la 9ème armée en 1945. Seul avec le général de Gaulle en 1940, Winston Churchill incarna le combat contre l'hitlérisme dans une Europe asservie.

 

A l’heure du BREXIT et dans une région où nombre de nos amis britanniques ont élu résidence, nous avons souhaité rappeler un aspect oublié de l’engagement du Royaume-Uni dans le dernier conflit mondial. Nous avons interrogé l’un des habitants de Chatou, Monsieur Nigel Atkins, enseignant à l'ESSEC et adjoint au maire de Chatou depuis 2014 :

  • Nous vous connaissons parce que vous avez pris l’initiative de l’inventaire du patrimoine de la ville mais l’on vous voit également régulièrement aux cérémonies commémoratives, en particulier celle du 8 mai 1945 célébrant la victoire des Alliés. Quelle importance revêt cette commémoration pour vous ?

PORTE DRAPEAU ET M.ATKINS.jpg

Monsieur Nigel Atkins et les porte-drapeaux de Chatou à la cérémonie du 8 mai 2017 Messieurs Ruchet (décoré de la médaille du porte-drapeau) et Naegelen. 

 

  • N.Atkins : "En juin 1940, la Grande-Bretagne était gérée du continent par les armées conquérantes d’Hitler. Winston Churchill décida de créer le S.O.E. – Section des Opérations Spéciales - ayant pour dangereuse mission de coordonner les opérations de subversion et de sabotage contre l’ennemi par tous les moyens nécessaires, dissimulation, supercherie, corruption, attaques à explosifs, guérillas locales et même assassinats. C’est par le S.O.E. notamment que le « protégé » d’Hitler, le SS Reinhard Heydrich, fut assassiné à Prague.Mon père fut l'un des membres de la Royal Air Force (R.A.F.) appartenant  à l’escadron    138 basé dans la commune de Tempsford à côté de Cambridge. Il fut d’abord entraîné aux USA puis au Canada dans le but d’acquérir une solide expérience aérienne avant de rejoindre le 138ème escadron à l’été 1943. La mission de ces hommes était de voler en tant qu’agents secrets de la Section Française (F) de la S.O.E. et agents section F du Bureau Central de Renseignements et Actions (B.C.R.A) sous les ordres du colonel Passy.

BRIAN ATKINS ET GROUPE.jpg

M. Brian Atkins et son groupe de bombardement - collection de M.Nigel Atkins@tous droits réservés

Mon père remplit plusieurs missions pour livrer des équipements et des munitions dans le secteur de Toulouse et dans le maquis du Vercors non loin de Grenoble.

En novembre 1943, sa dernière mission aérienne vers la France fut d’accompagner le délégué militaire parisien Ernest Gimpel (du nom de code « Circle ») avec deux saboteurs afin de détruire les usines de roulements à billes de SKF Timken et Malicet et Blin. A l’été 1944, Gimpel fut capturé par la Gestapo et envoyé en camp de concentration mais il survécut. J’ai récemment eu l’occasion de rencontrer son fils René à Londres, vendeur d’art.

BOMBARDIER.jpg

Bombardier britannique prêt au décollage dans la nuit

EQUIPAGE.jpg

Un équipage de bombardier britannique revenant de mission : "2000 km dans la nuit pour une minute de combat" titre l'hebdomadaire "Match" du 9 mai 1940.  

En septembre 1943, l’équipage de mon père fut envoyé en Algérie et en Tunisie pendant un mois pour réaliser les missions de la S.O.E. en Yougoslavie. Une fois, il eût l’occasion de ramener dans l’Armée britannique le fils de Churchill, le Capitaine Randolph.

BOMBARDIER HALIFAX II.jpg

Bombardier Halifax II de la Royal Air Force employé pour les missions du S.O.E.

L’avion de mon père tomba sous les tirs au-dessus du Danemark en 1943 alors qu’il transportait à son bord un chef de la S.O.E. et de la Résistance Danoise. L’équipage et l’agent survécurent mais mon père fut prisonnier des Allemands et fut interné au Stalag IV à côté de Dresde pendant les deux années qui suivirent.

AVIATEURS CANADIENS.jpg

En 1940, 1000 engagés canadiens ressortissants de l'empire britannique combattirent sur le front de l'Europe dans la Royal Air Force cependant que 25.000 volontaires rejoignirent les rangs de cette arme célèbre. Ci-dessus, des pilotes de bombardiers canadiens.

Le bilan de la Section des Opérations Spéciales et de la Royale Air Force n’est pas connu du grand public bien qu’il ait apporté une contribution décisive au cours de la guerre : 450 agents spéciaux infiltrés dont 104 capturés et exécutés, 26.000 membres de la R.A.F. portés disparus sans laisser de traces. Grâce à leur sacrifice, l’acheminement de 5.000 tonnes de matériel et de 100.000 fusils fut assuré vers les mouvements de résistance en Europe."

MAQUIS202.jpg

Maquisards apprenant le maniement des armes parachutées par les Alliés.

 

 La chanson britannique de 1939
dédiée aux combattants
à découvrir en appuyant ci-dessous
sur le lien You Tube :
 
 
"We'll meet again
Don't know where
Don't know when
But I know we'll meet again some sunny day

Keep smiling through
Just like you always do
'Till the blue skies drive the dark clouds far away
So will you please say hello
 
To the folks that I know
Tell them I won't be long
They'll be happy to know
That as you saw me go
I was singing this song
 
We'll meet again
Don't know where
Don't know when
But I know we'll meet again some sunny day"
 
Vera Lynn, décorée de l'Ordre de l'Empire Britannique, est née en 1917 et fit ses débuts dans la chanson en 1935 dans l'orchestre de Joe Loss.
 

LOCO DU PATRIMOINE 2.jpg