1804

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/05/2017

VICTOIRE DU 8 MAI 1945 : HOMMAGE A NOS ALLIES BRITANNIQUES - UN TEMOIGNAGE CATOVIEN

SUR LE FRONT EN 1939.jpg

Quelque part sur le front pendant la Drôle de Guerre en décembre 1939 - reportage "Le Miroir" n°18

King_George_VI_and_Queen_Elizabeth_acknowledge_the_crowds_at_Toronto_City_Hall_during_the_1939_Royal_Tour_of_Canada.jpg

Le roi Georges VI et son épouse Elisabeth, un drapeau dans la résistance à Hitler. 

DRAPEAU ANGLAIS.jpg

GEORGES VI TENUE MAL RAF.jpg

Le Roi Georges VI en tenue de maréchal de la Royal Air Force. Churchill, la famille royale britannique et la Royal Air Force formèrent un môle de résistance irréductible à Hitler qui enregistra ses premières déconvenues face à l'Angleterre et dut revoir à la baisse ses projets d'hégémonie sur l'Europe.

CHURCHILL RHIN201.jpg

Le premier ministre Winston Churchill accompagné du maréchal Montgomery traversant le Rhin dans une embarcation de la 9ème armée en 1945. Seul avec le général de Gaulle en 1940, Winston Churchill incarna le combat contre l'hitlérisme dans une Europe asservie.

 

A l’heure du BREXIT et dans une région où nombre de nos amis britanniques ont élu résidence, nous avons souhaité rappeler un aspect oublié de l’engagement du Royaume-Uni dans le dernier conflit mondial. Nous avons interrogé l’un des habitants de Chatou, Monsieur Nigel Atkins, enseignant à l'ESSEC et adjoint au maire de Chatou depuis 2014 :

  • Nous vous connaissons parce que vous avez pris l’initiative de l’inventaire du patrimoine de la ville mais l’on vous voit également régulièrement aux cérémonies commémoratives, en particulier celle du 8 mai 1945 célébrant la victoire des Alliés. Quelle importance revêt cette commémoration pour vous ?

PORTE DRAPEAU ET M.ATKINS.jpg

Monsieur Nigel Atkins et les porte-drapeaux de Chatou à la cérémonie du 8 mai 2017 Messieurs Ruchet (décoré de la médaille du porte-drapeau) et Naegelen. 

 

  • N.Atkins : "En juin 1940, la Grande-Bretagne était gérée du continent par les armées conquérantes d’Hitler. Winston Churchill décida de créer le S.O.E. – Section des Opérations Spéciales - ayant pour dangereuse mission de coordonner les opérations de subversion et de sabotage contre l’ennemi par tous les moyens nécessaires, dissimulation, supercherie, corruption, attaques à explosifs, guérillas locales et même assassinats. C’est par le S.O.E. notamment que le « protégé » d’Hitler, le SS Reinhard Heydrich, fut assassiné à Prague.Mon père fut l'un des membres de la Royal Air Force (R.A.F.) appartenant  à l’escadron    138 basé dans la commune de Tempsford à côté de Cambridge. Il fut d’abord entraîné aux USA puis au Canada dans le but d’acquérir une solide expérience aérienne avant de rejoindre le 138ème escadron à l’été 1943. La mission de ces hommes était de voler en tant qu’agents secrets de la Section Française (F) de la S.O.E. et agents section F du Bureau Central de Renseignements et Actions (B.C.R.A) sous les ordres du colonel Passy.

BRIAN ATKINS ET GROUPE.jpg

M. Brian Atkins et son groupe de bombardement - collection de M.Nigel Atkins@tous droits réservés

Mon père remplit plusieurs missions pour livrer des équipements et des munitions dans le secteur de Toulouse et dans le maquis du Vercors non loin de Grenoble.

En novembre 1943, sa dernière mission aérienne vers la France fut d’accompagner le délégué militaire parisien Ernest Gimpel (du nom de code « Circle ») avec deux saboteurs afin de détruire les usines de roulements à billes de SKF Timken et Malicet et Blin. A l’été 1944, Gimpel fut capturé par la Gestapo et envoyé en camp de concentration mais il survécut. J’ai récemment eu l’occasion de rencontrer son fils René à Londres, vendeur d’art.

BOMBARDIER.jpg

Bombardier britannique prêt au décollage dans la nuit

EQUIPAGE.jpg

Un équipage de bombardier britannique revenant de mission : "2000 km dans la nuit pour une minute de combat" titre l'hebdomadaire "Match" du 9 mai 1940.  

En septembre 1943, l’équipage de mon père fut envoyé en Algérie et en Tunisie pendant un mois pour réaliser les missions de la S.O.E. en Yougoslavie. Une fois, il eût l’occasion de ramener dans l’Armée britannique le fils de Churchill, le Capitaine Randolph.

BOMBARDIER HALIFAX II.jpg

Bombardier Halifax II de la Royal Air Force employé pour les missions du S.O.E.

L’avion de mon père tomba sous les tirs au-dessus du Danemark en 1943 alors qu’il transportait à son bord un chef de la S.O.E. et de la Résistance Danoise. L’équipage et l’agent survécurent mais mon père fut prisonnier des Allemands et fut interné au Stalag IV à côté de Dresde pendant les deux années qui suivirent.

AVIATEURS CANADIENS.jpg

En 1940, 1000 engagés canadiens ressortissants de l'empire britannique combattirent sur le front de l'Europe dans la Royal Air Force cependant que 25.000 volontaires rejoignirent les rangs de cette arme célèbre. Ci-dessus, des pilotes de bombardiers canadiens.

Le bilan de la Section des Opérations Spéciales et de la Royale Air Force n’est pas connu du grand public bien qu’il ait apporté une contribution décisive au cours de la guerre : 450 agents spéciaux infiltrés dont 104 capturés et exécutés, 26.000 membres de la R.A.F. portés disparus sans laisser de traces. Grâce à leur sacrifice, l’acheminement de 5.000 tonnes de matériel et de 100.000 fusils fut assuré vers les mouvements de résistance en Europe."

MAQUIS202.jpg

Maquisards apprenant le maniement des armes parachutées par les Alliés.

 

 La chanson britannique de 1939
dédiée aux combattants
à découvrir en appuyant ci-dessous
sur le lien You Tube :
 
 
"We'll meet again
Don't know where
Don't know when
But I know we'll meet again some sunny day

Keep smiling through
Just like you always do
'Till the blue skies drive the dark clouds far away
So will you please say hello
 
To the folks that I know
Tell them I won't be long
They'll be happy to know
That as you saw me go
I was singing this song
 
We'll meet again
Don't know where
Don't know when
But I know we'll meet again some sunny day"
 
Vera Lynn, décorée de l'Ordre de l'Empire Britannique, est née en 1917 et fit ses débuts dans la chanson en 1935 dans l'orchestre de Joe Loss.
 

LOCO DU PATRIMOINE 2.jpg

 

Écrire un commentaire