1804

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/05/2018

LE 8 MAI 2018

Le 8 mai 1945 fut le terme des souffrances, des exactions et des tueries de masse d’une guerre mondiale assise sur une barbarie sans égale ayant commencé à creuser son sillon bien avant 1939, en Europe sous le joug hitlérien, et en Chine sous l’occupation japonaise.

Les capitales européennes ayant été libérées par les Alliés entre juin 1944 et janvier 1945, dans bien des têtes aujourd'hui, la guerre s’arrête à leur Libération.

En réalité, la guerre continuait sans issue dans le Pacifique où l’armée japonaise continuait d'ordonner ses attaques et ses massacres.

AVION.jpg

Dans les Iles Mariannes, un avion japonais abattu tente de s'écraser sur un porte-avions américain en 1944

 

Les Etats-Unis, d’abord isolationnistes puis surpris par la guerre à Pearl Harbour sur une base du Pacifique d’Hawaï (Etat annexé en 1898) dont le nom serait sans doute resté inconnu du public, réussirent à retourner la situation en engageant toute l’industrie du pays dans la modernisation et la fabrication de l’armement, lequel profita à tous leurs alliés agressés et assiégés (à titre d'exemple, 220.000 véhicules blindés furent construits pour l'Union Soviétique) . La bombe atomique y fut mise au point pour mettre hors d’état de nuire le dernier des belligérants, le Japon, lequel offrit sa capitulation.

CHAR.jpg

Ci-dessus char en fabrication dans une usine américaine et ci-dessous, bateau de transport de véhicules blindés en construction dans un chantier au bord de l'Ohio. Ces bateaux assurèrent les débarquements de troupes en Normandie, sur la Côte d'Azur et dans le Pacifique.

BATEAU TRANSPORT.jpg

Le 8 mai 1945, le monde signait la fin de sa deshumanisation forcée. Parmi les pays les plus touchés que l’on oublie souvent de citer, l’URSS laissait sur son sol 26 millions de morts, la Chine entre 10 et 20 millions de morts, la Pologne prés de 6 millions de morts, l’Inde britannique entre 1,5 et 2 millions de morts, l’Indochine Française entre 1 et 1,5 millions de morts.

CHINE AM.jpg

Le général américain Albert Wedemeyer, chef d'état-major de Tchang-Kaï-Chek, qui assista l'armée chinoise et lui permit de regagner du terrain face à l'armée japonaise. Bien que constituée de 300 divisions, l'armée chinoise était pauvre en matériel. Les années 1944-1945 marquèrent l'apparition de l'industrie de guerre chinoise avec les capitaux américains. 

CHINOIS.jpg

Les soldats chinois entraînés à l'américaine, purent contenir l'armée japonaise à partir de 1944

 

MOSCOU.jpg

A Moscou, le défilé de 57.000 prisonniers allemands à la suite des offensives de l'armée soviétique à l'été 1944. Après les massacres et les villages brûlés par l'armée allemande, la victoire change de camp. A partir de la reconquête sur les armées allemandes, l'industrie d'armement soviétique connut une écrasante productivité en remplaçant toutes les industries civiles.

 

Dans ce vaste ensemble, Chatou commémorait autour de ses associations « ses » morts le 8 mai 2018 comme chaque année : déportés, 27 Martyrs, tués au combat. Une cérémonie marquée par la présence du nouveau maire de Chatou, Monsieur Eric Dumoulin et la remarquable présence de la brigade des sapeurs-pompiers dont l’intervention doit être d’autant plus saluée qu’elle fit face au malaise de l’un des participants sous la chaleur. L’harmonie de Chatou joua la Marseillaise, le Chant des Marais, le Chant des Partisans. Rendons hommage aux vaillants porte-drapeaux qui assument certes une charge consentie mais lourde depuis de nombreuses années et ce, quelque soit le temps ou leurs occupations familiales. 

DSCN8821.JPG

Hommage dans le jardin de l'hôtel de ville sur la stèle du général de Gaulle sous la conduite de Monsieur Eric Dumoulin, nouveau maire de Chatou

DSCN8822.JPG

DSCN8826.JPG

Dépôt de gerbe au monument aux morts de la Première et Deuxième Guerre Mondiale au cimetière des Landes. Ci-dessous, les jeunes du conseil municipal et à leur gauche, Monsieur Dumoulin, Maire de Chatou

DSCN8825.JPG

DSCN8829.JPG

DSCN8831.JPG

Les jeunes sapeurs-pompiers étaient présents comme depuis plusieurs années, marquant le renouvellement des générations et l'esprit de citoyenneté et de solidarité de ce corps d'élite

 

DSCN8820.JPG

Devant l'hôtel de ville, peu avant la cérémonie, on reconnaît au centre Messieurs Christian Faur, Maire-adjoint délégué aux Anciens Combattants et Monsieur Alain Hamet président de l'Amicale des 27 Fusillés et délégué pour le Souvenir Français entouré de quelques-uns de ses administrateurs et adhérents

 

Illustrations : revue "Voir- Images du monde d'aujourd'hui" 1944-1945

 

 

Écrire un commentaire